Livraison offerte dès 60 € d’achat

Prise de commande par téléphone : 02 41 96 14 65 | Conseils d'un naturopathe : 02 23 05 44 88

Nos émotions nous guident, apprenons à faire connaissance avec elles

Comment gérer ses émotions ?


» » Comment gérer ses émotions ?

Nos émotions nous guident, apprenons à faire connaissance avec elles…

 

Gérer ses émotions signifie trouver la juste place face à elles. Il ne s’agit ni de les éviter, ni de les contrôler mais d'apprendre à les appréhender le mieux possible. C’est trouver l’équilibre entre être trop près ou trop éloigné de l’émotion, entre être débordé par elle ou sans contact avec elle. 

 

Nous souhaitons tous ne pas subir nos émotions, ne pas agir sous l’impulsivité et trouver davantage d’harmonie sur le plan émotionnel. Exprimer ses émotions est un premier pas essentiel. En effet, les taire, les étouffer ne fonctionnera qu’un temps. Les émotions sont là pour nous donner des messages, alors essayons de les identifier sans trop chercher à les réguler. 

 

En résumé, reconnaître et comprendre nos émotions permet de mieux agir et de nous adapter à elles. 

 

L’émotion n’est pas que mentale, elle est un processus physiologique qui fait intervenir différents acteurs comme le cortisol ou l’adrénaline par exemple et qui agit aussi sur nos fonctions biologiques (mains moites, rythme cardiaque qui s’accélère, ralentissement du transit…).

On vous donne quelques clés pour mieux gérer vos émotions.

 

Cohérence cardiaque

 

La cohérence cardiaque est une pratique personnelle de la gestion du stress et des émotions qui entraîne de nombreux bienfaits sur la santé physique, mentale et émotionnelle.

La cohérence cardiaque permet d'apprendre à contrôler sa respiration afin de réguler ses émotions, son stress et son anxiété. Cette technique simple permettrait de réduire aussi la dépression et la tension artérielle.

Notre rythme cardiaque se modifie en fonction de nos émotions. Et vice et versa. C'est-à-dire que l’on peut influer sur nos émotions en régulant notre rythme cardiaque.

La respiration qui équilibre : Cinq secondes à l’inspiration, cinq secondes à l’expiration, soit six respirations par minute, pendant 5 min.

Lorsque l'on respire six fois par minute, on est pratiquement certain d’atteindre cet état d’équilibre de cohérence cardiaque. Ce n’est pas la seule méthode mais c’est la plus simple car il s’agit d’une fréquence respiratoire commune à tous, d’une constante physiologique propre à l’être humain.

En faisant l’exercice, on peut également faire de la visualisation : s’imaginer dans une atmosphère qui nous fait du bien ou encore se dire qu’on inspire le positif et expire le négatif.

 

Détente musculaire progressive

 

On doit la relaxation musculaire progressive au médecin et psychologue Edmund Jacobson dans les années 30. Elle consiste à alterner tension et détente de tous les groupes musculaires du corps. En écho avec la cohérence cardiaque, elle part du principe que le calme mental va de pair avec le calme physique. Pratique, cette technique peut s’effectuer aussi bien à la maison qu’au travail et ne demande qu’une dizaine de minutes. Des séances plus longues peuvent bien sûr être effectuées.

Comment pratiquer la relaxation musculaire ?

Allongé ou assis sur une chaise, vous allez progressivement porter votre attention sur certaines parties de votre corps en le gardant bien détendu. Pour chaque groupe musculaire, serrez 15 secondes, relâchez progressivement 15 à 30 sec. Inspirez en contractant, soufflez bien en relâchant. Ainsi, commencez par le front, puis la mâchoire, le cou, les épaules, les bras, les mains, les fesses, les jambes et enfin les pieds.

 

Les fleurs du Dr Bach

 

Le Docteur Edward Bach (1886-1936) est un médecin anglais, homéopathe, bactériologiste et immunologiste britannique du début du 20e siècle; il obtient son diplôme de médecine et de chirurgie en 1912 à Londres. Chercheur en homéopathie, il met au point 7 vaccins homéopathiques.

Passionné, il consacre sa vie à se préoccuper du patient plutôt que de la maladie et se focalise alors sur la recherche de remèdes naturels qui  n'induisent aucun effet secondaire, permettant au malade de retrouver un état d’esprit positif.

Toute la philosophie de son travail s’exprime dans ces deux phrases :

  • - « Tant que l’âme, le corps et l’esprit sont en harmonie, rien ne peut nous affecter. »

  • - « C’est le malade qui doit être traité et non la maladie. »

Il continue ses recherches et trouve dans la nature les fleurs qui répondent aux émotions.

Les fleurs de Bach sont des fleurs sauvages rencontrées en pleine nature. Ce sont des infusions de fleurs fraîches obtenues soit après solarisation ou ébullition. Les propriétés de ces fleurs sont captées dans une eau florale et conservées dans de l’alcool, conservateur couramment utilisé dans la pharmacopée.

Il sélectionne ainsi 38 fleurs et plantes correspondant à différents états ou émotions particulières qu’il classe en 7 catégories :

  • - la peur

  • - la solitude

  • - l’incertitude

  • - l’indifférence

  • - la dépendance

  • - le découragement

  • - l’altruisme

A retrouvez sur notre onglet “Fleurs de Bach”

Les élixirs floraux sont des produits purs et naturels qui font appel au subtil message d’harmonie et de bien-être apporté par certaines fleurs.

 

Huiles essentielles

 

Les huiles essentielles peuvent être d’une grande aide pour nous aider à gérer nos émotions. Une discipline se consacre d’ailleurs entièrement à cela : l’olfactothérapie. Il s’agit d’une méthode s’appuyant sur les odeurs et les vibrations des huiles essentielles pour mieux gérer ses émotions. En effet, l’odorat est en lien avec notre système limbique, siège de nos émotions.

 

Phytothérapie

 

  • - Bouleau (gemmothérapie) : aide à retrouver du sens, régénère la pensée, ouvre vers un mental positif

  • - Tilleul (gemmothérapie) : apaisant majeur, permet de prendre conscience des choses, aide à comprendre l’autre, à ne pas se braquer.

  • - Safran : relaxant, aide à maintenir une humeur positive

  • - Lavande : anxiolytique et relaxante

  • - Mélisse : antispasmodique, agit sur l’anxiété, le stress, apaisante digestive

  • - Verveine : calmante, apaisante intestinale

 

Et le stress dans tout ça?

 

Le stress est une réaction réflexe que l'on active face à une situation qui nous demande de nous adapter. C'est un mécanisme de survie primaire que l'on conserve depuis 200 000 ans. Il y a stress et stress. Le stress est un phénomène tout à fait normal que notre corps est en capacité de gérer ponctuellement mais il est nocif lorsqu'il devient chronique.

 

Les plantes adaptogènes peuvent nous aider à mieux résister aux différents stress que l’on rencontre.

 

Rhodiole

La rhodiole est une plante adaptogène. C'est à dire qu'elle améliore votre résistance aux stress de toute sorte (intellectuel, physique) et à la fatigue. Elle permet au corps de mieux s'adapter.

Elle aide à la régulation du cortisol (hormone du stress) et le maintien à des doses physiologiques normales. Elle favorise la production de sérotonine et agit sur les surrénales en faisant baisser notre taux de cortisol. Son action sur le système nerveux aide à retrouver une meilleure qualité de l’humeur et du sommeil. Elle est particulièrement recommandée lors de situations stressantes ponctuelles (examens), de surcharge de travail ou encore de surmenage.

 

Magnésium

Régulateur du système nerveux, nous sommes très nombreux à en manquer. Le magnésium participe à un bon influx nerveux et à la synthèse et la libération de nos neurotransmetteurs. Le magnésium et le stress sont liés par une sorte de cercle vicieux. En effet, le stress puise dans les réserves de magnésium. Les apports cellulaires deviennent moins bons, et le déficit augmente notre sensibilité au stress. Il est donc primordial d’avoir des apports en magnésium suffisants pour faire face au stress. Anti inflammatoire, il protège des maladies cardiovasculaires.

 

Activité physique

Pratiquer une activité physique régulière permet de relâcher les tensions. Des effets positifs se ressentent rapidement sur le plan mental et émotionnel. En effet, notre corps sécrète des endorphines, hormones du bien-être qui sont à la fois antalgiques, anxiolytiques et relaxantes.

De plus, l’activité physique permet d’augmenter notre production de sérotonine ce qui contribue à un meilleur équilibre de l’humeur et à un meilleur sommeil. Des pratiques comme le yoga peuvent être intéressantes du point de vue de la respiration pour accompagner au mieux nos fluctuations émotionnelles et respirer en pleine conscience.

 

Alimentation et émotions

De quoi avons-nous vraiment faim? L’ennui, le blues, la tristesse, la colère ou au contraire la joie peuvent influencer notre manière de nous alimenter. Envie de sucre, de gras ou encore de grignoter…, nous n’avons pas faim mais envie de nous remplir, de nous apaiser, de nous réconforter. Ces comportements nous arrivent à tous ponctuellement mais peuvent devenir problématiques : les émotions finissent par dicter notre comportement alimentaire avec les effets délétères qui accompagnent une mauvaise alimentation. Essayons donc de mettre des mots sur nos maux sans les avaler.

Pour les envies de sucre compulsives, pensez à la Griffonia Simplicifolia qui est un bon régulateur de satiété et qui limite nos envies de sucre. Précurseur de la sérotonine, cette plante nous aidera à réguler l’humeur et le système nerveux.

 

En résumé, prenez le temps d’écouter vos émotions et faites connaissance avec elles. N’hésitez pas à tester différentes approches et à piocher dans nos petits conseils pour trouver ceux qui vous correspondent le mieux.

Laisser un commentaire
Envoyer


Votre avis compte beaucoup