Livraison offerte dès 60 € d’achat

Prise de commande par téléphone : 02 41 96 14 65 | Conseils d'un naturopathe : 02 23 05 44 88

Comment prendre soin du microbiote intestinal ?

Comment prendre soin du microbiote intestinal ?


» » Comment prendre soin du microbiote intestinal ?

Le microbiote intestinal ne cessera de nous étonner ! Connu comme étant notre deuxième cerveau, le microbiote intestinal peu glamour est pourtant central pour notre santé ! Et si en cette période d’allergie, il était temps de le chouchouter ? On vous explique le pourquoi du comment dans cet article.

 

C’est quoi d’abord un microbiote?

 

Un microbiote est l’ensemble des microorganismes (bactéries, levures, champignons, virus) vivant dans un environnement donné. Anciennement appelé « flore », ce microbiote est présent chez l’homme à chaque fois que l’organisme est en contact avec le milieu extérieur : nez, bouche, intestin, peau, vagin...  Ainsi, il n’existe pas un mais des microbiotes. On parle du microbiote nasal, buccal, intestinal, cutané, vaginal, etc.

Le plus connu et le premier à avoir été étudié est le microbiote intestinal. Les bactéries en sont le type de microorganisme prédominant. Chaque individu a son propre microbiote intestinal constitué d’environ 150 à 200 espèces bactériennes différentes, représentant environ 10 000 milliards de bactéries, soit 1 fois plus que les cellules qui constituent notre corps.

 

Quels sont les rôle(s) du microbiote intestinal ?

 

Avec plus de 10 000 milliards de micro-organismes (principalement des bactéries) et avec un poids de 2kg, le microbiote joue un rôle essentiel dans notre organisme :

  • - fermentation des résidus alimentaires non digérés
  • - absorption des acides gras, vitamines, minéraux et oligo-éléments comme le calcium ou le magnésium
  • - synthèse de certaines vitamines et acides aminés
  • - assimilation des nutriments

 

Le microbiote ne s’arrête pas à la fonction digestive et joue un rôle très important dans le système nerveux.

Le système nerveux intestinal ou entérique contient 200 millions de neurones d’où son surnom de deuxième cerveau. Il est en lien direct avec le système nerveux central. Les deux communiquent entre eux par le nerf vague. Ainsi, un déséquilibre au niveau de la flore intestinale va venir modifier les informations envoyées au système nerveux central et inversement, les informations ne seront pas traitées correctement.

La sérotonine, par exemple, est fabriquée à 80% dans l’intestin. Cette hormone du bien-être influe sur notre système nerveux et notre humeur. Si elle est mal produite, notre humeur s’en trouvera modifiée ainsi que notre sommeil car elle est le précurseur de la mélatonine, hormone du sommeil.

Il joue également un rôle essentiel dans l’immunité. En effet, c' est notre première barrière face aux agents pathogènes.

 

Allergie saisonnière et microbiote

 

Les allergies sont de plus en plus fréquentes au cours des décennies. Elles peuvent être héréditaires ou découlées de notre mode de vie.

Tout d’abord, il faut savoir que les allergies sont une hypersensibilité du système immunitaire face à un allergène donné. Face à cette hypersensibilité notre corps se défend et réagit.

 

Quel lien avec le microbiote ?

Le microbiote représente près de 70% de notre immunité. Un déséquilibre du microbiote appelé “dysbiose” est une des causes possibles de l’allergie. Un appauvrissement en certaines bonnes bactéries dès le plus jeune âge peut amener à un terrain allergique par la suite.

 

Quelles solutions ?

Prendre soin de son microbiote intestinal aide à réduire les risques d’allergies.

Dans un premier temps, l’alimentation doit être saine, équilibrée et variée. D’autant plus que notre microbiote est friand de certains aliments:

- les aliments fermentés (probiotiques naturels): kéfir, kombucha, yaourt, choucroute, cornichon

- les prébiotiques: oignon, ail, échalote, poireau sont une source de nourriture pour le microbiote

- les fibres: fruit et fruit sec, légume, légumineuse

- les épices et herbes

 

Ensuite, plusieurs possibilités s’offrent à vous:

  • - Si l’allergène est bien saisonnier, tels que le pollen, les graminées, aérer votre maison à l’aube ou en fin de journée, moments où les pollens sont les moins présents
  • - Parlez-en à votre médecin, il vous prescrira des traitements adaptés pour vous soulager.
  • - Une insensibilisation peut être conseillée comme traitement de fond. Il consiste à réhabituer le corps à l’allergène en le réexposant régulièrement à ce dernier.

 

En cas de dysbiose, la prise de complément alimentaire pour réensemencer la flore intestinale de bonnes bactéries est une solution douce et efficace à ne pas négliger !

Nous vous recommandons une cure de bactéries lactiques. Source de FOS, des fibres qui ont des propriétés bénéfiques et préventives, et de 8 souches bactériennes bénéfiques, cette cure vous aide à rétablir un équilibre sain de votre flore intestinale.

 

Pour plus de conseils naturels en prévention des allergies à venir, rendez-vous dans notre prochain article.

Laisser un commentaire
Envoyer


Votre avis compte beaucoup