Livraison offerte dès 60 € d’achat

Prise de commande par téléphone : 02 41 96 14 65 | Conseils d'un naturopathe : 02 23 05 44 88

Le Cranberry est efficace contre les infections urinaires

Le Cranberry est efficace contre les infections urinaires


» » Le Cranberry est efficace contre les infections urinaires

Aujourd’hui très préconisé par de nombreux diététiciens pour ses nombreuses vertus santé et sa large palette de substances aux valeurs inestimables comme le phosphore, le potassium ou encore la vitamine C, le Cranberry ou canneberge en français est pourtant utilisé depuis plus de 200 ans par les Amérindiens contre les douleurs, les soucis gastriques et surtout pour protéger contre les désordres de la sphère urinaire. En effet, petite de taille, mais particulièrement riche en antioxydants et en oligoproanthocyanidines, la baie rouge Américaine est l’allié de redoutable de celles qui souffrent d’infections urinaires récidivantes et plus particulièrement la cystite. Zoom sur ce super fruit au goût légèrement acidulé qui fait désormais beaucoup parler d’elle.

 

Cranberry : de quoi il s’agit ?

 

Aussi appelée la pomme des prés, pois de fagne ou encore la grande airelle rouge, le cranberry de son nom anglais ou la canneberge en français fait partie de la famille éricacées comme la myrtille et le bleuet. Largement cultivé outre-Atlantique, cette baie rouge au goût subtilement amer et acidulé provient d’une plante vivace ne dépassant pas les 30 cm de haut qui pousse à l’état sauvage dans les zones acides. S’il est bien cultivé, cet arbrisseau peut vivre au-delà de cent ans. 

 

Les bienfaits du cranberry sur les infections urinaires

 

Le saviez-vous ? Au moins une femme sur deux est touchée par une infection urinaire au cours de sa vie. Tandis qu’un tiers d’entre elles souffrent plusieurs fois par an de douleurs dans le bas du ventre, envie pressante et fréquente d’uriner ainsi que des sensations de brûlure en urinant à répétition. Ces désagréments sont en grande partie dus au fameux Escherichia coli, une bactérie naturellement présente dans le tube digestif. Sans oublier les Klebsielles, Proteus et autres germes qui sont responsables de la Cystite (la forme d’infection urinaire la plus fréquente chez la gent féminine). Malheureusement, malgré les douleurs et le handicap qu’une infection urinaire récidivante suscite, les remèdes dont disposent les médecins restent minces. Le traitement de référence repose généralement sur la prise d’antibiotique qui permet de diminuer la répétition des épisodes.

Malheureusement, les antibiotiques se montrent aujourd’hui inefficaces contre les micro-organismes qui viennent s’accrocher à la paroi de l’urètre et se multiplier dans les cellules de la vessie. De fait, elles provoquent une résistance de 90 % des germes et plus spécifiquement la bactérie E. coli. La prise en charge tend donc à devenir de plus en plus compliquée.

Pourtant, comme nous le savons, même si les infections urinaires sont bénignes pour la plupart du temps, une répétition des crises peut mener à des complications cliniques et même une infection du rein qui peut être potentiellement mortelle. C’est là qu’intervient le cranberry (consommé depuis plusieurs décennies aux États-Unis) qui permet d’abaisser le pH urinaire et empêcher les bactéries pathogènes de s’accrocher aux parois de la vessie grâce à son pouvoir anti adhésif. Ne bénéficiant plus de point d’ancrage, les bactéries et plus spécifiquement les bactéries Escherichia coli sont alors éliminées par l’urine. Cette propriété anti-adhésion très intéressante s’explique par la présence en grande quantité de composés au nom quelque peu barbares : l’oligoproanthocyanidines, les flavonoïdes et les anthocyanes.

Par ailleurs, plusieurs études très sérieuses ont démontré une réduction de 20 à 60 % des fréquences des infections urinaires chez des femmes de tous les âges à la suite d’un traitement à base de cranberry. Notons que le Cranberry est reconnu depuis le 6 avril 2004, par l’Agence de sécurité sanitaire des aliments (ASSF) comme remède naturel contre les infections urinaires.

 

Comment consommer le cranberry ?

 

Le cranberry peut s’utiliser de nombreuses façons : en cuisine, en boisson, en complément alimentaire sous forme de gélules. En cuisine, le cranberry peut être utilisé comme accompagnement pour les légumes, salades de fruits ou céréales avec des fruits secs. Vous pouvez ainsi acheter des baies séchées. Mais, le cranberry est aussi commercialisé frais de septembre jusqu’à la fin de l’année. Vous pouvez les compoter avec un peu de sucre et d’eau pour garnir une tarte, les transformer en confiture ou les consommer en dessert avec du laitage ou simplement les utiliser dans vos préparations culinaires au gré de vos envies. Le cranberry accompagne merveilleusement bien la volaille comme l’airelle ou encore la viande blanche.

Sous format buvable, le cranberry peut entrer dans la composition de vos cocktails. Mais, vous pouvez aussi le commencer sous forme de jus avec un peu de sucre et dilué dans de l’eau. Pour en savourer tous les bienfaits, on recommande de boire à jeun au moins 240 ml de jus de cranberries tous les matins. Cela permet de réduire d’environ 40 % le risque de récidive.

Si vous souhaitez le consommer en complément alimentaire, il faudra prendre au moins une gélule de 36 mg de produit actif au moins deux fois par jour pour être en forme toute la journée. Une cure de deux à trois mois est recommandée pour profiter de tous les bienfaits du produit.

Où trouver le cranberry ?

Si vous faites partie des quelques millions de femmes en France qui souffrent d’infection urinaire ou de cystites récidivantes, il est possible de vous procurer des cranberries frais en grand magasin ou le fameux jus dans les magasins de produits diététiques. Les compléments alimentaires sont quant à eux disponibles en pharmacie sans ordonnance.

Laisser un commentaire
Envoyer


Votre avis compte beaucoup