Livraison offerte dès 60 € d’achat

Commande par téléphone : 02 41 96 14 65 | Conseils d'un naturopathe : 02 23 05 44 88

Peau et alimentation, suite... et conseils contre l'acné

Peau et alimentation, suite... et conseils contre l'acné


» » Peau et alimentation, suite... et conseils contre l'acné

Entre une alimentation déséquilibrée, les problèmes hormonaux, la pollution, et d'autres facteurs néfastes pour notre peau, garder une belle peau au quotidien peut parfois être difficile… Découvrez la suite de nos conseils pour enrichir votre alimentation de nutriments bons pour la peau ainsi que les astuces de nos naturopathes face à l’acné.

Pour avoir toutes les clés d’une bonne alimentation pour notre peau, découvrez la première partie de notre article juste ici.

 

Tout d’abord, de quoi est faite la peau ?

 

La peau se décompose en 3 couches principales :

  •  - L'épiderme - la couche superficielle, composé de 2 couches
  •  - Le derme – la couche intermédiaire et ses filtres composés des glandes sudoripares et des glandes sébacées.
  • - L'hypoderme – la couche profonde composée « d'une couche graisseuse ».

La peau, barrière aux agressions extérieures et dont la surface est très étendue, a une double fonction d'élimination puisqu'elle élimine la sueur chargée de déchets cristalloïdes par les glandes sudoripares d’où l’importance de la sudation et le sébum chargé de déchets colloïdaux (glaires) par les glandes sébacées.

La peau est le reflet des encombrements du foie, des intestins et des reins : si les reins ou le foie sont débordés, la peau s’encrasse rapidement, et apparaissent alors acné, eczémas, furonculoses, éruptions de boutons, etc.

On stimulera la peau et son nettoyage … en transpirant tout simplement … Le sport et le sauna sont idéaux pour le faire.

Nous sommes à l'extérieur ce que nous sommes à l'intérieur, d'où l'importance de notre alimentation.

 

Quels aliments sont bons pour la peau ?

 

Parmi les aliments bons pour la peau, on retrouve les fruits et légumes rouges, oranges et jaunes, comme l'abricot, la mangue, la carotte ou encore la papaye mais également les légumes verts tels que les épinards ou le chou-vert contiennent du bêta-carotène ce qui les rend très antioxydants. Plus de détails dans notre article précédent.

 

Ces fruits et légumes sont à consommer de préférence crus ou bien cuits à la vapeur pour conserver les nutriments et oligo-éléments qui pourraient être éliminés après la cuisson.

Cependant, la consommation de ces légumes, peu importe leur mode de conservation, est toujours bénéfique pour la peau.

Le thé vert est riche en polyphénols, des éléments qui protègent la peau de la lumière du soleil, et stimulent la circulation sanguine.

Le chocolat noir est riche en cacao qui est un très bon antioxydant et anti-inflammatoire. Pour cela, privilégier le chocolat noir à 70% minimum de cacao.

Les poissons gras tels que la sardine, le hareng, le saumon et le maquereau contiennent beaucoup d’acides gras type omégas 3 qui protègent la peau des radiations UV du soleil et des vitamines E qui présentent des propriétés antioxydantes.

Quant aux fruits à coque, ils permettent grâce au sélénium de limiter l’oxydation du sébum donc limitent l’apparition d’imperfections et de points noirs.

Les huiles végétales peuvent elles-aussi se montrer très utiles pour redonner à la peau son éclat. Les huiles d’olive, de lin, de noix, de pépin de raisin ou de soja apportent à la peau des acides gras oméga 3 (qui participent également à l’hydratation de la peau et la protègent du vieillissement grâce à leurs propriétés antioxydantes), omégas 6 (ciment intercellulaire qui joue un rôle dans l’élasticité de la peau) et de beaucoup de vitamine E (antioxydante et anti-vieillissante). Il est préférable de les consommer “extra vierges” pour un meilleur goût et un meilleur apport nutritionnel.

L’hydratation est primordiale! L’eau représente environ 30% de notre peau. Elle lui permet de conserver son élasticité, sa douceur et de jouer correctement son rôle de barrière protectrice. Il est préférable de choisir une eau de source faiblement minéralisée afin de ne pas surcharger les reins.

Et le collagène alors ? Il permet à la peau d’être ferme et élastique. Jusqu’à 30 ans, notre corps en fabrique naturellement mais sa production diminue avec le temps. A partir de 40 ans, elle baisse de 1% chaque année. Cette perte en collagène affaiblit la structure de la peau ce qui l’affine et favorise les rides. Dans l’assiette, on privilégie alors les aliments riches en vitamines C et E qui participent à la fabrication du collagène et protègent ses fibres. On peut aussi opter pour une supplémentation avec le collagène marin!

 

Rôle clé du foie sur l’état de notre peau

 

Le foie est l’organe majeur pour détoxifier l’organisme et donc avoir une jolie peau. Le foie gère, en plus des fonctions d’élimination, la surcharge hormonale.  

Il est important de suivre les indications ci-dessus pour éviter une peau acnéique. Entre 15 et 25 ans, le taux hormonal est à son paroxysme d’où l’importance de maintenir une alimentation riche en fruits et légumes, légère, vivante, variée et végétale.

 

Comment entretenir son foie en parallèle de son alimentation ?

 

Pour soutenir son foie et le régénérer, vous pouvez opter pour une cure de Desmodium qui boostera la production hépatique. Côté détox, une cure de Romarin en gemmothérapie ou encore d’un complexe de plantes à base d’artichaut, radis noir et piloselle (cure Détox) aidera votre foie à se détoxifier tout en étant protégé.

 

Côté hormones, le foie permet de maintenir un bon équilibre entre les œstrogènes et la progestérone tout en évacuant le surplus hormonal. On comprend mieux pourquoi l’acné apparaît davantage durant l’adolescence, période pendant laquelle les hormones affluent en masse. Si le foie est surchargé, le travail d’élimination se fera moins et la peau devra prendre le relais. Selon les profils, le bourgeon de framboisier, en plus des plantes détoxifiantes, pourra aider à réguler les cycles hormonaux.

 

Pour finir, on évitera, et cela concerne notre organisme en général, l’abus de sucre, de gluten, de produits laitiers de vache, d’acides gras trans (mauvaises graisses), de produits industriels afin de ne pas surcharger le foie et de ne pas trop solliciter la peau pour évacuer l’excès de toxines emmagasinées.

Article écrit par les naturopathes Rue des Plantes

Laisser un commentaire
Envoyer


Votre avis compte beaucoup