Livraison offerte dès 60 € d’achat

Contactez-nous au +33 (0) 241 961 465

Que savoir sur l'entretien naturel du jardin

Que savoir sur l'entretien naturel du jardin ?


» » Que savoir sur l'entretien naturel du jardin ?

Selon une récente étude menée par Opinion Way pour STIHL, le jardinage conquis de plus en plus le cœur des Français. En effet, ce sont 59 % des Français qui ressentent le besoin de se connecter à la nature. Le marché du jardinage connait une véritable croissance depuis quelques années. Ainsi, en 2015, 33 % des Français possédaient entre cinq et dix plantes pour un budget moyen entre 100 et 200 euros par an. Aujourd’hui, c’est un réel retour aux sources qui est recherché et notamment en utilisant des techniques naturelles : la permaculture, des engrais bio, etc. Adopter un jardin naturel, c'est aussi s’inscrire dans une démarche respectueuse de l’environnement. Découvrez, le guide complet sur l’entretien naturel du jardin.

 

La permaculture pour une production naturelle

 

La permaculture est un bon moyen pour produire ses propres fruits et légumes dans son potager.

 

Choisir les bonnes plantes

 

La permaculture est un mode de production économique en termes d’énergie et respectueuse des êtres vivants. Afin de s’initier efficacement à cette technique, il est important de choisir les bons voisins. C’est-à-dire que certaines plantes en protègent d’autres. Par exemple, les aromatiques seront de bons alliés quant à l’éloignement des nuisibles.

 

Privilégiez certains végétaux contre les maladies et prédateurs

 

Attention, à ne pas mettre deux plantes de la même espèce ou de même famille l’une à côté de l’autre. Il est conseillé de ne pas planter des tomates et des poivrons côte à côte par exemple. Ces derniers sont tous les deux sensibles aux mêmes maladies. Également, pour éviter les escargots et limaces, optez pour des plantes comme :

  •  - la lavande,
  •  - la géranium,
  •  - l’onagre,
  •  - l’astilbe,
  •  - l’aconit…

Elles sauront éloigner les nuisibles.

 

Faite pousser une prairie

 

Mettez en avant la biodiversité de votre jardin en créant une prairie fleurie.

  •  - Une prairie fleurie pour le bien être de votre jardin

Pour accueillir de nombreux insectes, il est conseillé de ne pas avoir un terrain bien tondu. Ces derniers viendront butiner dans votre jardin ce qui permet la fécondation des fleurs. Pour débuter, utiliser 1 à 2 m² de pelouse pour créer votre prairie fleurie. Il est recommandé de débuter les semences en avril.

  •  - Des abris pour vos alliés de lutte biologique

Les coccinelles sont des alliés pour éliminer les pucerons. Elles peuvent dévorer en moyenne 80 pucerons par jour. N’hésitez pas à leurs installer des abris et une haie pour qu’elles puissent élire domicile dans votre jardin. Évitez de tondre et privilégiez la mauvaise herbe pour développer la biodiversité.

 

Utiliser des engrais biologiques

 

Dites adieu aux produits chimiques et privilégiez les engrais naturels.

 

Les pesticides, des effets néfastes à plusieurs niveaux

 

En effet, un fongicide apporte de nombreux effets néfastes sur l’environnement. La composition d’un désherbant comporte de nombreuses substances dangereuses pour l’homme et la nature. Il faut savoir que l’utilisation d’un seul gramme de pesticide rend impropre l’eau de 4 piscines olympiques. Ainsi, depuis 2004 seuls les produits pour l’entretien du jardin comportant uniquement la mention « emploi autorisé dans les jardins » sont autorisés.

 

Des ingrédients naturels pour un sol propre

 

Priorisez un insecticide naturel, il stimulera vos plantes tout en respectant la terre. Découvrez, des ingrédients naturels comme le trèfle blanc ou la phacélie. Ils permettent d’enrichir le sol au printemps et de retenir les nutriments en hiver. Une astuce, utilisez un spray ou de la poudre pour être précis dans votre pulvérisation. Un traitement naturel qui fera du bien à vos plantes et à votre santé. Niveau prix, les engrais biologiques ne sont pas plus chers.

 

Le compost et le paillage deux alliés

 

Le compost et le paillage sont deux éléments complémentaires pour un sol en bonne santé.

 

L’outil indispensable pour un jardinier : le compost

 

Il permet de nourrir le sol de votre jardin. Ce dernier peut être aussi utilisé comme engrais. Idéal pour tous les types de végétaux, il est recommandé de l’étaler au printemps ou en automne. Néanmoins, le compost est un travail qui demande un peu de patience et nécessite un peu d’arrosage. Tout type de déchets est recommandé pour faire son compost (végétaux, feuilles, paille…).

 

Le paillage, une force de la nature

 

Le paillage est un bon complément au compost. Il permet de protéger le sol. Pour composer votre paillage naturel, utilisez

  • - de la paille,
  • - de la tonte du gazon,
  • - des feuilles mortes,
  • - des copeaux de bois…

Cela permettra au sol de rester humide et chaud. Grâce à la décomposition des éléments, le sol sera plus fertile.

 

Un arrosage responsable

 

Même si l’eau recouvre les ¾ de la planète, celle-ci n’est composée que de 2,8 % d’eau douce. Aujourd’hui plus que jamais, il est donc important de faire attention à sa consommation d’eau en arrosant son jardin.

 

Des oyas, un outil performant et utile

 

Pour arroser de manière économique, il est recommandé d’utiliser des oyas. Ce sont des poteries qu’il faut enfouir jusqu’au col. Entre un arrosage classique et un arrosage avec des oyas, la préservation de l’eau est entre 30 à 40 % pour la jarre.

 

Un récupérateur d’eau de pluie

 

Mettez, aussi en place un récupérateur d’eau adapté à votre jardin et à votre toit. N’oubliez pas de recouvrir le récupérateur d’eau pour éviter les feuilles et autres saletés. De bons moyens pour travailler efficacement votre jardin et préserver la planète à votre échelle.

 

Article publié par David MESSAGER

Responsable E-commerce & Marketing



Votre avis compte beaucoup