Livraison offerte dès 60 € d’achat

Prise de commande par téléphone : 02 41 96 14 65 | Conseils d'un naturopathe : 02 23 05 44 88

La Phytothérapie et ses vertus


» » La Phytothérapie et ses vertus

 

La phytothérapie est l’utilisation des plantes pour soigner les maladies. Quand on parle des plantes ,il s’agit des végétaux tels qu’ils sont dans la nature mais aussi tels qu’on peut les préparer. Ces plantes peuvent être utilisées de façon externe (pommade, baume, huiles…) et interne (infusions, décoctions, gélules…).

 

Historique de la phytothérapie

livre et bol de plantes pour la phytothérapieLes plantes, les fruits, les racines et autres substances naturelles ont toujours été connues pour leurs propriétés nutritives, mais aussi pour leurs vertus curatives.

Le premier texte sur la médecine par les plantes a été gravé sur des plaques d’argile par les Sumériens, environ 3000 ans avant JC.

En 1600 avant JC, un papyrus traitait des diverses pathologies et la façon de les soigner par les plantes. 700 préparations y figuraient.

Les Romains nous ont apporté les connaissances médicales des peuples envahis au préalable, principalement les Grecs. Ceux-ci avaient déjà répertorié des centaines de plantes et noté leurs usages médicaux. DISCORIDE écrit son traité qui servira de référence.

A l’époque des croisades, les européens adoptent les connaissances botaniques accumulées par les Infidèles. Les moines pratiquaient déjà l’art du jardin médicinal.

Au 13ème siècle le métier d’herboriste est réglementé.

En 1478 l’herbier de DISCORIDE est imprimé.

Au 18ème siècle, le botaniste suédois  LINNE recense les classifications des végétaux.

L’apothicaire, ancêtre de notre pharmacien d’officine, jouait un rôle de conseiller et de distributeur de plante médicinales. Il fabriquait aussi tous les médicaments. Ayant plusieurs magasins, l’apothicaire préférait la vie de la ville, et déléguait ses pouvoirs à ses apprentis qui allaient s’installer sous sa haute autorité. Ces apprentis, futurs herboristes, étaient une sorte de second réalisant les prescriptions de son maître.

 

Les buts de la PHYTOTHERAPIE

 

L’art de se soigner par les plantes est la plus ancienne médecine du monde. Aujourd’hui, les recherches modernes viennent confirmer par la voie de l’analyse le bien-fondé des méthodes ancestrales. Il est urgent de redécouvrir une méthode de soin efficace réunissant les traditions avec la modernité des recherches les plus fondamentales. Retrouvez plus d'informations sur la phytothérapie avec le site wikipedia.

 

Les modes d’action des plantes médicinales

 

1-      Soulager un symptôme précis : chaque plante a une propriété spécifique (plantes antispasmodiques, plantes diurétiques, plantes calmantes…)

2-      Propriétés de drainages : le drainage est la propriété principale de la phytothérapie, il consiste à stimuler les organes chargés d’épurer l’organisme. On pourra donc drainer les reins ( prêle, bouleau, pissenlit…), le foie ( chardon marie, radis noir…), la peau (bardane, pensée sauvage…), les poumons (eucalyptus…), le pancréas ( fumeterre…), les intestins ( mauve camomille…).

3-      Propriétés de restructuration : de nombreuses plantes sont riches en oligo-éléments, les végétaux sont une source de vitamines et d’enzymes.

 

Liste des plantes que l'on utilise en phytothérapie

 

 

A

  • Abricotier, Prunus armeniaca

  • Absinthe, Artemisia absinthium, les feuilles et sommités fleuries. Antiseptique

  • Acacia, Robinia pseudoacacia

  • Acacia glauque, Leucaena glauca

  • Acajou à pommes ou Anacardier, Anacardium occidentale

  • Acalyphe ou Ortie de l’Inde, Acalypha indica,

  • Acanthe molle, Acanthus mollis

  • AcérolaMalpighia punicifolia, le fruit

  • Ache de montagne, Levisticum officinale

  • Ache des marais, Apium graveolens, la plante entière

  • Achillée millefeuilleAchillea millefolium, la sommité fleurie

  • Achillée musquée, Achillea moschata

  • Achillée naine, Achillea nana

  • Achillée sternutatoire, Achillea ptarmica, le rhizome

  • Aconit féroce, Aconitum ferox

  • Aconit napel, sous-espèce type de Aconitum napellus

  • Aconit tue-loup, Aconitum lycoctonum subsp. vulparia

  • Acore vrai, Acorus calamus aromaticus, le rhizome

  • Actée à grappe, Actaea racemosa, Cimicifuga racemosa

  • Actinomyces blanc, Actinomyces albus

  • Actinomyces gris, Actinomyces griseus

  • Adonis printanier, Adonis vernalis

  • Agaric blanc, Agaricus laricis

  • Agaric champêtre, Agaricus campester

  • Agave rigide, Agave rigida

  • Agripaume cardiaque, Leonurus cardiaca, les feuilles et les fleurs

  • Agrostide blanche, Agrostis alba

  • Agrostis commun ou Agrostide vulgaire, Agrostis vulgaris

  • Aigremoine eupatoire, Agrimonia eupatoria. Astringent

  • Ail, Allium sativum, le bulbe. Antiseptique

  • Ail des ours, Allium ursinum, les bulbes et les parties aériennes

  • Ail douteux, Allium fallax

  • Ail de la Sainte-Victoire ou Ail victoriale, Allium victorialis

  • Ailante glanduleux, Ailanthus glandulosa

  • Airelle, myrtille commune (Vaccinium myrtillus. Antiseptique, astringent

  • Airelle rouge, Vaccinium vitis-idaea. Astringent

  • Alchémille des Alpes, Alchemilla alpina

  • Alchémille commune, Alchemilla vulgaris, la plante entière. Astringent

  • Aletris farineux, Aletris farinosa

  • Alfalfa, Medicago sativa, le suc des feuilles

  • Algues, le thalle

  • Alkékenge, Physalis alkekengi, les baies

  • Alliaire officinale ou Herbe à ail, Alliaria officinalis

  • Aloe vera

  • Aloès du Cap, Aloe ferox

  • Amandier commun, Amygdalus communis, le bourgeon, l’écorce de racine

  • Amanite citrine, Amanita citrina

  • Amanite bulbeuse, Amanita bulbosa

  • Amanite phalloïde, Amanita phalloides

  • Amanite tue-mouches, Amanita muscaria

  • Amanite vineuse, Amanita rubescens

  • Amarante de la Jamaïque, Amaranthus spinosus

  • Amarylide, Amaryllis equestris

  • Ambrette, Hibiscus abelmoschus

  • Ambroisie à feuilles d’armoise ou Ambroisie élevée ou Grande herbe à poux, Ambrosia artemisiifolia

  • Ammi visnage ou Herbe-aux-cure-dents, Ammi visnaga

  • Anacarde oriental ou Noix de marquage, Semecarpus anacardium (en) 4

  • Anacardier ou Acajou à pommes, Anacardium occidentale

  • Ananas, Ananassa comosus, la tige et le fruit

  • Ananas, Ananassa sativa

  • Ancolie commune, Aquilegia vulgaris

  • Andromède en arbre, Oxydendrum arboreum

  • Anémone des montagnes, Pulsatilla montana

  • Anémone pulsatille, Pulsatilla vulgaris, le rhizome

  • Anémone sylvie, Anemone nemorosa

  • Anémone fausse renoncule, Anemone ranunculoides

  • Aneth odorant ou Fenouil bâtard, Anethum graveolens

  • Angélique officinale, Angelica archangelica, la racine

  • Angélique des Pyrénées, Angelica pyrenaea

  • Angélique sauvage, Angelica anomalaAngelica sinensis radix

  • Angélique des bois, Angelica sylvestris

  • Angusture vraie, Angustura veraCusparia febrifugaGalipea cuspariaGalipea febrifugaGalipea officinalis

  • Anis étoilé ou Badiane chinoise, Illicium anisatumIllicium verum

  • Anis vert, Pimpinella anisum, les graines

  • Anthyllide vulnéraire, Anthyllis vulneraria

  • Arabette des Cévennes, Arabis cebennensis

  • Aralia à grappes, Aralia racemosa

  • Arbousier, Arbutus unedo, les feuilles l’écorce et les fruits

  • Arbousier d’Amérique, Symphoricarpus racemosus

  • Arbousier de Candie, Arbutus andrachne

  • Arbre à perruques, Rhus cotinus

  • Arbre à suif, Myrica cerifera

  • Arbre de Judée, Cercis siliquastrum

  • Arbre de neige, Chionanthus virginica

  • Argémone du Mexique, Argemone mexicana

  • Argousier, Hippophae rhamnoides

  • Aristoloche clématite, Aristolochia clematitisAristolochia infesta, les feuilles et les souches

  • Aristoloche à feuilles rondes, Aristolochia rotunda

  • Armoise commune, Artemisia vulgarisArtemisia selengensis, les feuilles les racines, les sommités fleuries.

  • Arnique ou Arnica, Arnica montana, les racines, les fleurs et les feuilles

  • ArtichautCynara scolymus, les feuilles et le fruit

  • Arum des Antilles, Arum seguinumCaladium seguinumDiefenbachia seguine

  • Arum tacheté, Arum maculatumArum vulgare

  • Asaret d’Europe, Asarum europaeum

  • Asaret commune, Asarum officinale