Lundi 02 Janvier, le marathon des repas de fêtes se termine mais les effets secondaires eux, commence à peine à se faire sentir…  Ballonnements ? Aigreurs d’estomac ? Sensation de lourdeur ?

Si, malgré toutes vos bonnes intentions, vous n’avez pas pu résister à reprendre une part de bûche ou si vous avez eu des difficultés à refuser un autre verre de champagne, cet article est fait pour vous.

Les principaux organes impactés par les excès alimentaires

L’estomac

Une fois dans l’estomac, les aliments sont réduits en une bouillie homogène par une action à la fois mécanique et chimique. Ils vont être malaxés et imbibés de sucs gastriques composés d’acide chlorhydrique et d’enzymes permettant la dégradation des protéines. Après un repas copieux, le transfert du bol alimentaire vers l’intestin se fera lentement afin de ne pas créer de surcharge. Or, si l’acidité de votre estomac n’est pas optimale alors vous risquez principalement des remontées acides, des brûlures d’estomac.

En post-repas de fête, la première chose à faire est de mettre de côté tous les produits acides et acidifiants qui ne feraient qu’aggraver la situation. On se tourne vers les aliments lactofermentés ainsi que les fibres.

Le foie et les intestins

L’intestin permet à la fois de finaliser la dégradation des aliments mais aussi d’absorber les nutriments issus de notre alimentation. Au niveau de l'intestin grêle, le bol alimentaire va être soumis à plusieurs sécrétions : le suc pancréatique, le suc intestinal et la bile qui à l’aide de leurs enzymes vont continuer la dégradation du chyme. La bile ne contient pas d’enzyme mais joue un rôle essentiel dans l’émulsion et l’absorption des graisses. Elle est fabriquée par le foie et stockée dans la vésicule biliaire. Il est donc très important de chouchouter cet organe central dans le bon fonctionnement de notre organisme. Un foie efficace participe à la digestion des graisses, à l’élimination du cholestérol et des toxines. Il aide au maintien d’une glycémie normale et est un réservoir de vitamines (A, E, D, K).

Une mauvaise sécrétion de bile provoque une stagnation des déchets dans le foie et une dégradation du système digestif. La constipation est un des symptômes. Pour éviter cela, on peut se tourner vers une cure de Desmodium pour permettre la régénération des cellules hépatiques ou encore vers une Détox Hépatique pour favoriser le nettoyage du foie et l'élimination des toxines.

La peau

Une alimentation riche en graisses peut avoir un impact négatif sur la peau de plusieurs manières. Tout d'abord, les aliments gras peuvent contribuer à l'excès de sébum, ce qui peut entraîner l'apparition de boutons et de points noirs, en particulier si vous avez une peau grasse. En outre, une alimentation riche en graisses peut augmenter le risque de surpoids et d'obésité, ce qui peut entraîner un relâchement de la peau et l'apparition de rides et de ridules. Il est important de maintenir une alimentation équilibrée et de limiter les aliments gras pour maintenir une peau saine. Les aliments riches en nutriments tels que les fruits, les légumes, les grains entiers et les protéines maigres peuvent aider à améliorer l'apparence de la peau.

Afin de pallier à ces désagréments, on peut se tourner vers les superaliments concentrés en nutriments bénéfiques pour la peau. L’ortie en est un bon exemple. Il peut également être opportun de se tourner vers des compléments sources de zinc qui vont contribuer à assainir l’épiderme.

Le Dépuratif Peau de chez Rue des Plantes est particulièrement recommandé. Son action sur l’intérieur de l’organisme a des répercutions bénéfiques sur l’aspect extérieur de la peau.  Il contient notamment de la bardane, reconnue pour faciliter les fonctions d’élimination. La pensée sauvage, quant à elle, agit comme un soutient pour la purification de sang.

Les premiers réflexes

Nous vous partageons notre petit guide de recommandations pour détoxifier votre organisme après des excès alimentaires. Nous comptons sur vous pour en faire bon usage !

Rééquilibrer son alimentation

Lors des repas de fêtes, on consomme souvent des aliments solides, préparés en sauces ou riches en graisses. Afin de rééquilibrer son alimentation et faciliter le travail de nos organes on n’hésite pas à opter pour les formes liquides : les jus de légumes ou encore les soupes sont d’excellents remèdes.

Du côté des liquides toujours, on porte notre attention sur les tisanes à base de plantes, sans sucres ajoutés. L’aubier de tilleul est tout à fait recommandé dans ce contexte puisqu’elle facilitera naturellement la remise en marche de votre foie en augmentant sa capacité à filtrer les déchets et les toxines dans le sang.

Le romarin, dans son format feuilles coupées, est un bon réflexe également. En tisane ou additionné dans vos plats, il réduira la fatigue et vous aidera à éliminer les toxines.

Bouger et prendre soin de soi

Souvent lorsque l’on a trop mangé, notre seule envie est de rester affalé dans le canapé. Et pour cause, nos organes tournent à plein régime pour synthétiser tous les aliments accumulés. Le bon réflexe est donc de remettre notre corps en mouvement pour l’aider à s’oxygéner et donc à faciliter son travail. Profitez de petits temps pour faire des promenades en nature ou de l’exercice, cela permettra à votre organisme de se requinquer plus facilement.

Une fois de retour de vos marches en pleine nature, vous pouvez apposer une bouillotte sur votre foie. En effet, cet organe travaille beaucoup mieux à 40°.

Les remèdes naturels pour éliminer

Que vous ayez du mal à digérer ou que vous vous sentiez tout simplement épuisé après un marathon de repas tous plus copieux les uns que les autres, voici notre liste des petits remèdes offerts par dame nature pour vous requinquer.

Directement après les fêtes :

Commencez par soutenir les efforts de votre foie en consommant un mélange ultrasimple fait maison : 2 gouttes d'huile essentielle de romarin + 2 gouttes d'huile essentielle de menthe poivrée. Le tout, dans 1 cuillère à soupe d’huile d’olive. A prendre le matin pendant une semaine.

Avant de vous coucher, durant 3 jours : prenez une grosse cuillère à soupe de charbon végétal. C’est un excellent antipoison.

Pour une action ciblée en fonction de vos besoins, n’hésitez pas à contacter nos naturopathes. Elles vous aiguilleront sur la démarche la mieux adaptée pour vous.

La gemmothérapie de bourgeon de figuier :

Le bourgeon de figuier est un drainant et un cicatrisant de l’estomac. Il régule l’acidité de l’estomac et agit sur les ulcères, l’aérophagie et les difficultés de digestion en général (lourdeurs, tiraillements). Il a la particularité d’agir également sur le système nerveux en menant une action sédative et anxiolytique.

L’huile essentielle de menthe poivrée :

L’huile essentielle de menthe poivrée soulage les sensations de tensions de l’estomac et les aigreurs gastriques. Elle est antispasmodique, anti-inflammatoire. La menthe poivrée est intéressante en cas d’insuffisance biliaire et favorise la vidange gastrique. Ne pas utiliser au long cours.

La mélisse :

La mélisse est utilisée depuis l’antiquité pour ses propriétés apaisantes sur le système nerveux et digestif. Elle facilite la digestion, soulage les coliques et spasmes digestifs, prévient et soulage les ulcères. Elle calme l’agitation, l’anxiété et les troubles légers du sommeil.

L’argile :

L'argile agit sur les troubles digestifs à la manière d’un pansement. Elle recouvre les muqueuses intestinales, les protège et les cicatrise.  Elle neutralise également les toxines et les gaz présents dans le tube digestif. Elle est intéressante en cas de reflux, ballonnements, constipation, brûlures d'estomac, diarrhées...

La gemmothérapie de romarin :

Riche en antioxydants, le bourgeon de romarin est un détoxifiant hépatique, un protecteur, stimulant des voies biliaires et du système nerveux.

Le desmodium :

Le desmodium est un hépato-protecteur qui augmente la résistance des cellules du foie en cas d’inflammation, d’infection ou d’insuffisance hépatique. Il est également un régénérant hépatique.

Le curcuma :

Puissant anti-inflammatoire, antioxydant, le curcuma traite les troubles intestinaux, améliore le confort, active la sécrétion de la bile (attention en cas de calcul biliaire) et digestif. Il traite les douleurs abdominales dans la région de l’estomac et du foie, les nausées, vomissements et les ballonnements. Il est efficace pour le syndrome du côlon irritable et assure globalement le bon déroulement du processus digestif.

Le psyllium :

Originaire d’Inde, le psyllium possède de multiples bienfaits. Très riche en fibres et en particulier en hémicellulose, le psyllium peut absorber jusqu’à huit fois son volume en eau ! Il est efficace contre les troubles intestinaux, la constipation, les diarrhées, l’hypercholestérolémie ou encore le diabète… Au contact de l’eau, il crée un mucilage qui forme une sorte de gel adoucissant des parois du système digestif. 

En cas de diarrhée, le psyllium absorbe le surplus d’eau. En cas de constipation, il permet de maintenir l’hydratation du côlon et d’augmenter le volume des selles. En facilitant l’évacuation des selles, le psyllium permet de nettoyer la paroi intestinale sans l’irriter. 

Pour toute question ou renseignement, contactez les naturopathes Rue des Plantes à votre écoute du mardi au samedi. Et si les troubles persistent, n’hésitez pas à consulter afin d’en trouver la cause.

Le radis noir :

Traitement des troubles digestifs : le radis noir apaise les ballonnements, stimule l'appétit et favorise la digestion. Il contribue également à drainer le foie et à augmenter la sécrétion de bile, entraînant ainsi une meilleure élimination des toxines.

 

Retour au blog