Il n’existe pas de campagne de prévention des problématiques liées à la prostate, comme cela se fait pour la femme pour le sein. Et pourtant elle touche plus de 70 000 hommes par an en France.

Un peu d’anatomies

La prostate est une glande du système génital masculin, qui se situe entre le pubis et le rectum. Elle a la taille d’une noix (ou d’une châtaigne) et entoure l’urètre, le canal qui transporte l’urine de la vessie vers l’extérieur.

La prostate participe à la production du liquide séminal, qui constitue l’essentiel du sperme.

Plusieurs problèmes peuvent affecter la prostate, les plus fréquents sont :

  1. La prostatite ou inflammation de la prostate ;

  2. l’hypertrophie bénigne de la prostate ou adénome de la prostate, soit un grossissement de la prostate (fréquent chez les hommes plus âgés) 

  3. Le cancer de la prostate : consulter un médecin

Quels symptômes doivent alerter ?

  • Des envies d'uriner de plus en plus fréquentes (d’abord nocturnes, puis diurnes)
  • une faiblesse du jet urinaire
  • Des mictions douloureuses
  • Un effort pour amorcer le premier jet urinaire
  • L’intermittence du jet (par à-coups)
  • Une sensation de ne pas vider complètement la vessie ;
  • La présence de sang dans les urines ;
  • parfois, une baisse de force à l’éjaculation.

Il est important de consulter son médecin en cas d’un ou plusieurs de ces symptômes. Lui seul pourra vous recommander des examens complémentaires et poser un diagnostic.

Alimentation et prostate

Il existe toutefois des liens entre alimentation et prostate selon plusieurs études. Alors voici quelques conseils à mettre en place au quotidien pour en favoriser le bon fonctionnement. 

Évitez :

  • Les fritures, la charcuterie, les laitages qui ont un côté inflammatoire que l’on cherche à limiter.
  • La junk food. Les sucreries, les produits transformés d’une manière générale
  • Le gluten (pain, pâtes pizza avec farine blanche)
  • Les boissons chaudes,
  • Le café et l’alcool
  • Les plats épicés 

Privilégiez : 

  • Des crudités en début de repas et en quantité car elles apportent fraîcheur, vitamines, minéraux et oligo éléments

  • Des assaisonnements tels que le curcuma, l'ail, les échalotes, des aromates (persil, coriandre, ail des ours, ortie…) pour leur action antioxydante.

  • Les bons gras comme les oléagineux (noix, amandes, noisettes non salés…) les avocats, les petits poissons gras du type, maquereau, hareng, truite, sardines

  • Les Légumineuses: lentilles corail, jaune, verte, pois chiches, haricots mungo…

  • Pour l’apport en protéines, mangez des œufs, du poisson, du poulet (plutôt viandes blanches). Les huîtres sont très intéressantes car elles sont riches en zinc.

Au moment du repas, faites que les fruits et légumes représentent la plus grande partie de votre assiette - 60% ou plus. 

Les caroténoïdes sont très importants pour la prostate et ils se trouvent dans tous les aliments fruits et légumes colorés comme les tomates, les  carottes, les patates douces, toutes les cucurbitacées, les courges musquées, et les fruits comme les mangues, les abricots, les pêches, les poires, l’ananas, les nectarines et la papaye

Prenez plaisir à cuisiner simplement, avec du quinoa, des céréales complètes pour le transit , des galettes de sarrasin légères et sans gluten!

N’oubliez pas de boire ! De l’eau en dehors des repas, hydratez-vous plus; cela sera bénéfique pour la peau et pour le nettoyage de votre corps. Vous pouvez aussi prendre des tisanes tièdes (verveine, tilleul, romarin, thym…) et/ou des jus de citrons pressés.

Et quelles solutions naturelles en complément ?

En complément d’une alimentation équilibrée, ils existent quelques traitements miracles pour la prostate, voici quelques plantes alliées de la prostate qui peuvent soulager: 

  1. Les graines de courge, sous forme de capsule est à privilégier, car c’est une huile qui s’oxyde très facilement. Elle soulage les symptômes de la vessie et les troubles de la miction liés à l’hypertrophie de la prostate

  2. Pygeum africanum, prunier d’Afrique, favorise une meilleure vidange et tonifie la vessie

  3. Saw palmetto, le palmier nain permet de ralentir le gonflement de la vessie

  4. L'épilobe est traditionnellement conseillé pour tous les troubles de la prostate (inflammations, adénome bénin de la prostate, prostatite aiguë). Il permet d’influencer positivement les symptômes de l’hypertrophie bénigne de la prostate en soutenant le débit urinaire et en réduisant les mictions nocturnes.

  5. Le bourgeon de séquoia peut également être utilisé pour équilibrer la prostate tout en stimulant la spermatogenèse. 

Sans oublier le minéral de la virilité et de l’immunité, le zinc, qui peut aussi être pris en complément pour son action antioxydante.

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.

Derniers articles de blog

Les bienfaits de la gemmothérapie au cassis pour la santé

Les bienfaits de la gemmothérapie au cassis pour la santé

La gemmothérapie, souvent méconnue en phytothérapie, utilise les bourgeons et les jeunes pousses de plantes et d’arbres pour préparer des...

Les bienfaits de la maca pour stimuler la fertilité

Les bienfaits de la maca pour stimuler la fertilité

Cette racine péruvienne réputée pour ses multiples vertus sur la santé, et tout particulièrement sur la fertilité. Cultivée dans les...

Comment augmenter sa testostérone ?

Comment augmenter sa testostérone ?

L’hormone de la testostérone joue un rôle pivot dans la santé masculine, influençant tout, de la libido à la masse...

Boire du vinaigre de cidre au coucher

Boire du vinaigre de cidre au coucher

Ce condiment ancestral, apprécié pour ses multiples vertus thérapeutiques, est un véritable trésor de bienfaits pour notre santé. Utilisé depuis...