Livraison offerte dès 60 € d’achat

Commande par téléphone : 02 41 96 14 65 | Conseils d'un naturopathe : 02 23 05 44 88

CBD : peut-on devenir accro?

CBD : peut-on devenir accro?


» » CBD : peut-on devenir accro?

Aujourd’hui, nous devons faire face à une réalité, et pas des moindres. Nous connaissons tous, à un moment de notre vie, une période de stress ou un souci de santé. Voilà pourquoi la vente de CBD a augmenté ces dernières années. Toutefois, une question persiste. Une grande consommation de CBD peut-elle nous rendre accro ?

 

Le CBD, c’est quoi ?

 

Avant d’entrer dans le vif du sujet, rappelons en quoi consiste cette substance chimique. Le CBD est l’abréviation du mot « CannaBiDiol ». Cette molécule, issue de la plante de chanvre, possède des propriétés anxiolytiques et anti-inflammatoires. Le but ? Agir sur les récepteurs de notre organisme sans pour autant nous rendre « stone », comme le fait le THC.

Les formes de CBD

Vous êtes intéressé par la consommation de CBD mais vous ne savez pas quelle forme choisir ? Il existe un tas de produits contenant du cannabidiol. A vous de savoir lequel correspond le plus à votre besoin.

  • L’huile : quelques gouttes sous la langue pour soulager les douleurs articulaires et aider à relâcher les muscles. Veillez à ne pas dépasser les 150 mg par jour.
  • L’e-liquide : pour les adeptes de la cigarette électronique mais ce, pas plus de 100 mg par jour.
  • Les boissons : 1 à 2 tasses de thé ou tisane par jour, pour réduire l’inflammation et combattre le stress.
  • Les cosmétiques : l’idéal pour détoxifier et apaiser la peau.
  • Les compléments alimentaires : 1 à 2 gélules par jour, pour renforcer notre système immunitaire.

 

Ses effets sur notre organisme

 

Stress, fatigue, douleurs ? Le CBD est là pour vous aider à vous sentir mieux dans votre vie. En effet, les effets anxiolytiques présents dans ce cannabis non addictif sont tous positifs. Ils favorisent, entre autres, la détente et la relaxation. Contrairement au THC, la personne profite donc d’un sentiment de bien-être, sans pour autant activer une dépendance.

D’un point de vue médical

Les spécialistes reconnaissent que les vertus du CBD ont un fort potentiel. Effectivement, le CBD peut soigner des troubles neurologiques tels que l’épilepsie, la dystonie ou encore la maladie de Parkinson. Elle peut également aider les personnes ayant un taux de cholestérol trop élevé ou un transit capricieux.

 

Et la loi dans tout ça ?

 

L’usage de cannabis est-elle réglementée ? Bien évidemment. En Belgique, consommer du cannabis est toujours illégal. Cependant, une directive européenne a été mise au point à propos du CBD. La vente et la consommation de cette substance chimique sont autorisées à condition qu’elle contienne moins de 0,2% de THC. En effet, le cannabis à fumer est considéré comme « autre tabac à fumer ». Il est donc soumis à la même législation que la cigarette.

 

Un potentiel à devenir accro

 

Le CBD ne peut pas rendre une personne dépendante parce qu’il ne contient pas la molécule de THC, présente dans le cannabis. En revanche, il n’est pas recommandé de consommer des produits contenant du CBD en quantité trop importante.

Notre cerveau

Notre cerveau crée des liaisons lorsque l’on ingère une substance. En consommant trop souvent du CBD, notre cerveau va associer le bien-être au fait d’absorber du cannabidiol. Dès lors, la personne risque de ne pas se sentir bien dans sa peau si elle ne prend pas de CBD et une forme de dépendance va donc se créer, c’est l’addiction.

 

En bref

 

Pour répondre à la question initiale, le risque de développer une addiction au CBD est inexistante, du moment qu’on consomme du CBD avec modération. Le but principal du cannabidiol est d’améliorer la vie d’une personne et non de la détruire à son insu.

 

Nous vous recommandons
Laisser un commentaire
Envoyer


Votre avis compte beaucoup